BATTRE LES CHAUDRONS

BATTRE LES CHAUDRONS

Laisse là macérer
Tes souvenirs retrouvés
Demain je les cuirai
Dans mon chaudron cuivré !

Confiture POMME-RHUBARBE AUX EPICES

D’abord, choisis bien tes pommes. Cette fois-ci j’ avais tenté la braeburn. C’était en mai. Rien qu’en prononçant son nom, je savais qu’elle ne me
décevrait pas.

Pour 1 petit kilo de pommes (une fois prêtes), compte 500 grammes de
rhubarbe, lavée, épluchée et coupée en morceaux (les tiges, seulement !).
Tiens ! Savais-tu que c’est un légume ?

Donc 1,5 kilo de sucre en poudre

Donc 1 citron non traité (zeste et jus) et le jus d’un demi citron tout
aussi non traité.

Et 2 cuillères à café de coriandre

Et 1  toute petite poignée d’amandes effilées

Et 1 gousse de vanille fendue en deux, pour libérer les graines.

Et 5 cl de crème de cassis.

1 robot plongeant !

La veille au soir épluche, mon cœur, tes pommes et retire leur cœur qui ne
bat que pour toi …

Coupe-les en morceaux, pèse-les et bien vite arrose-les du jus de ton
premier citron.

Ajoute la rhubarbe après l’avoir pesée

Additionne les deux poids et ajoute, en sucre, le montant obtenu (l’ai-je
bien dit ?)

N’oublie pas tes amandes à la douceur de nacre, ta vanille et la coriandre
au nom si doux.

Mélange, couvre ta terrine et laisse la nuit œuvrer …

Le lendemain, porte à ébullition et n’oublie pas pour autant le jus d’un
demi-citron.

Remue fréquemment à l’aide de ta spatule de bois.

Ma cuisson à duré une heure, mais je ne dispose que de plaques à induction
(on peut rêver mieux pour des confitures !) et d’une grande marmite haute.Ceci
dit, le test de l’assiette ne m’a jamais trompée et avant même que d’y avoir
recours, je sais, par la simple résistance de ma cuillère dans le mélange,
qu’il est temps de vérifier si le point de cuisson est atteint. Simple osmose
entre ta préparation et ta main … le bruit des bouillons et ton ouïe de
chouette !

Quand ta préparation te semble s’épaissir, plonge enfin ton robot mixeur et donne à ta confiture
la consistance de tes rêves (avant, prends soin de retirer la gousse de vanille
!)

Ajoute enfin 5 cl de crème de cassis et mélange.

Laisse encore cuire, le temps d’atteindre le point ultime où ta goutte de
confiture restera fixe et bombée sur l’assiette où tu l’auras laissée tomber …

Mets en pots sans tarder et couvre dès que ton mélange est
refroidi.

DSC00892

 

2 réflexions sur « BATTRE LES CHAUDRONS »

  1. Mais, suis-je fou? Maso?
    Pourquoi je viens sur ton blog? Dès que je le quitte j’ai envie de manger!
    Mais quel plaisir cette tentation!
    continue ainsi

  2. rhubarbe
    non je ne savais pas que c’etait un légume!
    j’en apprends des choses!
    sourire à toi
    (ca sent bon sur ce blog, de doux fumets culinaires s’en echappent…)
    sourire à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.