Onze jours

Onze jours

2 fermes perdues dans la solitude de l’Iowa
1 premier corps atrocement mutilé …
11 jours pour mener l’enquête, pas un de plus …

Tu voyages en eau trouble et c’est encore mieux que l’atmosphère de Seven.Ambiance lourde de rituels, de sacrifices supposés. Un climat qui te perturbe, te frissonne dans l’échine. Tu sais déjà que tu ne t’ en sortiras pas indemne. Onze jours et tu voudrais qu’ils ne finissent jamais, même si l’attente est insupportable.

Plume sobre, pointe sèche. La fiction très vite se dilue dans le venin de l’enquête. Implacablement réelle. Peut-être parce que Donald Harstad n’a pas besoin de se pencher bien loin pour puiser son inspiration. Peut-être parce que Donald Harstad est lui-même policier et s’inspire d’une enquête qu’il mena,
Loin,très loin là-bas,
Dans la campagne
Du vaste Iowa,
Si près de
Toi.

4 réflexions sur « Onze jours »

  1. Je ne suis pas tordue mais je cherche un nouveau livre a commencer et tu m’as donne envie de le lire. Je vais aller voir ce soir si je peux le trouver. Merci.

  2. Merci à vous !
    Je l’ai lu il y a plus d’un an et, outre l’intrigue qui est palpitante, je n’arrive pas à retrouver un style aussi épuré chez un autre écrivain de polar. Je pense que c’est dû au fait qu’il est lui-même policier, mais tout de même …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.