LE SEXE DU VIN …

LE SEXE DU VIN …

Merci à Tiuscha, dont j’apprécie les recettes et l’esprit, de m’inviter à ce questionnaire sur les femmes et le vin.
Eh bien, oui, je suis une femme … d’aucuns peut-être en doutaient encore !!!!
Apprécierais-je le vin ? Sans doute …
Apprécierez-vous mes réponses ? Je ne sais ! Plus forte que l’amateure de vin est la littéraire …
Ô lecteur ! Je ne puis répondre à un questionnaire sans songer à mes lectures …
C’est très penible, je sais …
Sachez cependant que la version que vous avez sous vos yeux est déjà très épurée par rapport à la première mouture !

Certes, il est rare que je mentionne un vin en accompagnment de mes recettes. Il faut bien avouer que ma connaissance en ce domaine est assez restreinte ! Peut-être pourrais-je davantage disserter sur la bière (mais en ce domaine Claire me surpasse !) ou le genièvre ou la différence entre vergeoise et cassonade ! Mais ne nous égarons pas !
Et revenons à nos moutonssssssss comme le disait si bien Fernandel dans Topaze !

Selon vous, le vin est-il féminin ou masculin ?
Pour moi, le vin ne peut-être que masculin. Je ferme les yeux et je vois surgir (quelle chance !) le dieu Dyonisos ! C’est ainsi, je suis tombée dans la marmite mythologique dès mon plus jeune âge.

(C’est la bière qui est féminine !)

Etes-vous plutôt vin rouge, blanc ou rosé ?
Le blanc se marie plus difficilement avec ma cuisine, quant au rosé, je ne l’apprécie qu’ en vacances, dans le Midi de la France … Je trouve qu’ici, dans le Nord, il perd son charme. Il me semble que vin et terre sont Un. (Oui, je viens de me repasser pour la centième fois Excalibur ! Désolée !)

Etes-vous plutôt champagne blanc ou rosé ?
Je préfère le champagne rosé, à cause de sa couleur … Par contre, je suis de moins en moins tentée par les kirs. Le blanc pour moi doit rester tel quel.

Quelle est votre « première fois » ?
Ah … Une question sur laquelle j’ai peiné … Mais je me souviens maintenant très bien que ma première « rencontre » est due à ma grand-mère. Elle aimait sûrement les associations « audacieuses » … et avait pris l’habitude de tremper un Petit Beurre dans son verre de vin … Je sais que cela ne m’a pas plu ! On ne me verra jamais accompagner une pâtisserie d’un vin !

Votre meilleur souvenir « émotionnel » avec un vin?
Le meilleur … c’est difficile ! Il y en a deux ! J’ai donc pris la décision de parler du premier dans l’ordre chrolologique !
C’était en Crête, à la terrasse d’un restaurant. Je n’ai jamais retrouvé le nom de ce vin mais il avait un tel arôme de fruits des bois que c’en était incroyable ! Depuis, je le recherche : c’est ma sonate de Vinteuil !

Votre meilleure association mets-vin ?
Une crème de tomates glacée, au chèvre … et un Pouilly-fumé

Votre prochaine dégustation, prévue ou fantasmée ?
Un vieux Latour … dégustation fantasmée, donc !

Qui choisit le vin dans votre foyer et qui « gère » la cave ?
Hormis lors de la période du Beaujolais nouveau où je me transforme en championne de la sélection …
Hormis lorsque je prends le temps de m’arrêter chez un caviste de la vieille ville (qui est une femme !) pour choisir un vin que je souhaite (m’) offrir …
Hormis certains cas extrêmes où il me faut un vin bien spécial pour une recette bien particulière …
c’est l’homme de ma vie qui choisit le vin.

Quant à la « cave » … elle se gère toute seule ! Sa taille très réduite et son plafond plus que bas expliquent ma réponse !

Combien de vins avez-vous en cave ?
En quantités limitées et par ordre décroissant : Bordeaux, Beaujolais, Bourgogne, Loire, Asace.

Comment « initieriez »-vous un jeune au vin ?

A travers la découverte d’une terre (Et si j’avais, bien sûr, les connaissances requises pour cela !)

Je reviens à la seconde question et à la réponse que j’y apportais : une région, une terre bien particulière, qui donnera un ou plusieurs cépages, des cultures propres à cette terre. Donc une cuisine et des traditions qu’il est bon de découvrir conjointement, à travers tout ce qui constitue l’identité de cette région au sens large du terme. C’est ainsi que j’aime voyager et découvrir une gastronomie, et bien sûr ceux qui vivent sur cette terre … quand je le peux !
C’est ainsi que j’ « initierais un jeune » au vin, à travers le voyage.


4 réflexions sur « LE SEXE DU VIN … »

  1. C’est toujours un plaisir de te lire, merci pour ces réponses… Comment pas de vin du Languedoc ni de Côte du Rhône dans ta cave ? Il faudra y remédier !

  2. Quelles belles réponses à ce questionnaire vinesque! Décidément, tu veux me faire passer pour un véritable pilier de comptoir mais c’est vrai que j’ai un boentje (traduction: un béguin) pour les bières spéciales!

  3. Tu en parles tout de meme en jolie connaisseuse…Il faudra egalement remedier a ton manque de nos delicieux vins blancs d’Alsace dans ta cave! Je t’en amenerais un jour…Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.