Archives de
Étiquette : PAR CHEMINS

Passerelle Notre-Dame

Passerelle Notre-Dame

Samedi Soleil Dérive estivale Juste histoire de voir passer Les péniches  A Tournai. Juste au-dessous de toi et moi Le vent glisse Dans nos cheveux Agite les cadenas Des amoureux. Passerelle Notre Dame Mon coeur se hisse Jusqu’à tes yeux Tandis que tes bras Retiennent les filets d’or  Des mots qui passent.       

L’emmener entre Sel et Terre

L’emmener entre Sel et Terre

Sixième jour Balade à vélo Halte douceur au Port des Salines Le temps s arrête Plongée des sens Mélange des couleurs, du soleil et des fleurs Dans l’or sucré d’un Pineau blanc des Charentes Au balancement doux des roses trémières Céder au chant des libellules

Suivre les Signes

Suivre les Signes

Quatrième jour Retour de plage Les cabanes bleues Saint Trojan Se poser Moi qui cherche Encore parfois Un sens à ma vie Voici qu il m apparaît Mais est-vraiment le Bon ? Suivons l’escargot Et nous verrons bien

L’emmener au Bout du Monde

L’emmener au Bout du Monde

Troisième jour Moi qui ai toujours rêvé d approcher le bout du monde Y serais-je enfin parvenue ? Petite photo détournée et Balade au bout du monde A la pointe Nord D Oléron Au phare de Chassiron 224 marches Entre Ciel et Terre Pour toucher les nuages Te décrocher la lune Une fois passés les boutiques et la foule Comme un sentiment fou D être seul au monde L Océan t’ attendait là Très exactement Et depuis longtemps

Sous le soleil

Sous le soleil

Exactement. Premier jour Côte Ouest Grande plage Ce que j aime par dessous tout, c est la liberté de nos mouvements et contorsions … Oserions nous ainsi oser nous étendre, nous tortiller, nous déplier autour du parasol, jambes croisées, écartées au dessus du château de sable ? Et puis l écume nacrée qui balafre la plage Les hautes vagues qui t éclaboussent Et roulent Le goût du biscuit au chocolat qui craque de sable sous les dents Ta serviette qui…

Lire la suite Lire la suite

Sur la fête des mères

Sur la fête des mères

  Encore une tonne des docs à finaliser. Peut-être aussi une indescriptible envie de m’arrêter. Un peu. Et si je vous parlais d’abord de Petite Planète ? Hier, tu es allée l’écouter chanter, dans la cour de l’école. Il faisait froid, tu claquais des dents. Tu n’as rien entendu de la chanson. La sono était en panne. Sous le préau, on se bousculait. C’est l’école typique de village. Tu adores. Après vous êtes allées chercher les « cadeaux des mamans ». Toi, comme d’hab,…

Lire la suite Lire la suite