VERTS L ‘ INFINI

VERTS L ‘ INFINI

Juste quelques poignées de haricots verts du jardin.

Je les lave, je les essuie dans un torchon propre après les avoir égouttés
et je n’ôte que la tête. Les vitamines ou sels minéraux, m’a-t-on expliqué un
jour, se concentre dans l’extrémité …

J’ignore si c’est vrai, mais cette économie de temps ne me déplaît
pas !

Pour le gôut : aucune différence.

Après ? Je les fais cuire à la vapeur et les installe, chauds, dans un
grand plat.

Juste quelques fleurs de sel, du poivre, un filet de citron et mon huile
d’olive des grands jours … l’Aglandeau !

Geste ultime : des copeaux de parmesan.

C’est tout? Oui !

Ou peut-être un délire « faisselle et confiture de lait » …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.