Dans mon jardin d’hiver …

Dans mon jardin d’hiver …

Vous souvenez-vous ?
C’était en août …

La prune déjà bien installée en nos vergers

Et moi qui lui souriais !

Et puis cet essai de prunes à l’eau de vie

Pour lequel je vous convie aujourd’hui à une petite dégustation …

Histoire :

_ De vous annoncer un essai réussi ! (ça, c’est du Bonheur !)

_ De répondre à certaines interrogations qui m’avaient alors traversé l’esprit (n’est-ce point le principe de l’essai ?!)

_ D’apporter ma petite contribution à l‘édition 12 de Blog appétit : Bocaux et conserves !

Ingrédients :

_ 1 kilo tout rond de prunes de mon jardin et leurs noyaux
_ 350 grammes de sucre candi
_ 1 petit bâton de canelle
_ 70 cl d’alcool spécial pour fruits et spiritueux (c’est ce qui est écrit sur l’étiquette !)
_ 1 bocal fermant hermétiquement, d’une contenace d’1,5 litre (et la languette !)

Préparation :

Préparez d’abord votre bocal : il faut l’ébouillanter (attention !
ça brûle !), le retourner sur un linge propre et le laissser sécher.

Vous aurez ébouillanté également votre languette de caoutchouc.

Prenez un kilo de prunes bien saines si possible. Lavez-les bien, séchez-les
dans un grand linge propre.

J’ai laissé les noyaux

Il est recommandé de piquer les prunes à la pointe d’une épingle, ce qui empêche la chair
d’éclater.
Personnellement, j’ai tout bonnement « oublié » cette étape (ayant tout
de même « écarté » les prunes qui me semblaient trop mûres) et le résultat est tout à fait recevable.

Jugez-en …

eau_de_vie_de_prunes

Alternez prunes et candy dans ledit bocal. Laissez glisser votre bâton de canelle

Ajoutez l’alcool  jusqu’au bord. Veillez à bien couvrir vos fruits.

Refermez hermétiquement à l’aide de la languette.

Réservez au fond d’une vieille armoire pendant 3 mois environ. Il faut que le sucre soit totalement fondu.

Et alors ?

Leur chair s’apparente à celle de la mirabelle, leur « sauce » est
suave et parfumée. La canelle remplit savamment son office. Mes
« testeurs » sont sous le charme !

Seul petit reproche :

« Avec les noyaux, ce n’est pas pratique ! » Je suis d’accord … mais
je reste persuadée qu’ils confèrent plus de goût à ma préparation !

Dans une salade de fruits d’automne : raisins, poires et noix … Relevée d’une glace aux speculoos ou au pain d’epices …

A moins que vous ne succombiez à une dégustation « telle quelle », à l’heure du thé, dans la quiétude de votre petit jardin d’hiver … (En fait un authentique bric à brac que vous ne chauffez jamais. Vous avez fini par l’aménager en semi-hall d’entrée, doublé d’un sympathique « espace braderie », au mileu duquel vous avez improvisé un salon de thé particulier autour de vos meubles de jardin, rangés là pour l’hiver ! Cet endroit relève à la fois du lieu de passage et de vie, de rêverie et de « botanie » ! Vos succulentes en raffolent. Elles ne sont pas les seules …)

prune_en_degustatation

 

3 réflexions sur « Dans mon jardin d’hiver … »

  1. Tes textes me donnent l’eau à la bouche ! J’imagine dans une bonne salade de fruits … Mmmmhhh ! Je bave sur mon clavier vilaine !
    Grosses bises

  2. Comme c’est joliment conté ! en fermant les yeux on s’imaginerait presque en été à l’approche de la cueillette ! et j’ai l’odeur de la cannelle hummm ! Cette année je n’ai pas fait de bocaux ni confitures !

  3. Ces prunes à l’eau-de-vie oui du bonheur, c’est facile de le toucher le bonheur chez-toi! J’adore ces photos si appétissantes ces prunes dans le bocal!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.