Vinegar and salt

Vinegar and salt

La lumière de ma vie n’aime pas le vinaigre aromatisé
Moi, je passerais mon temps à l’estragonner
La lumière de ma vie n’aime pas l’huile parfumée
Moi, je passerais ma vie à y tremper mon thym

La lumière de ma vie est né en plein cœur de l’automne
Et de novembre, je crois
Que dans un mois
Tu fêteras une bougie de plus

Est-ce bien cela ?

Moi, je strie l’été de juillet, ses orages absolus et ses bleus profonds
Sans fin de toi.

La lumière de ma vie parle une autre langue que je ne comprends pas toujours
Celle des mots pratiques et pragmatiques de la vie terrestre
Moi, le moindre mode d’emploi me plonge dans l’effroi

Mais je réponds au chatoiement hurlant des feuilles de peuplier,
Entre pâtures
Et champs de blé
Cent fois

Un jour il faudra bien pourtant que je jette aux orties
Les drôles de mégalithes qui encombrent Tes poches
Les miennes sont depuis si longtemps percées
Que parfois
Je m’envole

Sans toi

Sous chacune de mes ailes
J’emporte mes armoires

Sans fond

Ainsi s’en vont
Tous mes torrents qui grondent
Et demandent à quoi bon
Des crinières de ciboulette
Ces taillis de sarriette
Mes songes d’estragon,
La sauge

Puisque de toute façon
La lumière de ma vie
N’aime pas les aromates
Encore moins les épices

Tu n’en as pas besoin, je sais
Puisque tu dis que je t’apporte tout
Cela

Parfois pourtant
Je voudrais être
Un peu moins aromatique
Peut-être un peu plus prosaïque

Juste le temps
De plonger entre mes dents
Toutes mes plus belles
Rivières
De piments
Et suivre leur courant

 


Découvrez Hooverphonic!

4 réflexions sur « Vinegar and salt »

  1. tout en poésie et en émotion ma Tara…
    Voilà comment commencer en douceur un lundi chargé.
    Surtout ne change pas!
    Bizzz

  2. un texte en charme et douceur, que c’est charmant cette douceur, j’aimerais bien coller une de mes photos à un de tes textes….
    salutations xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.