Poireaux ou chou-fleur gratinés au Maroilles

Poireaux ou chou-fleur gratinés au Maroilles

maroilles

Comme une envie de gratin …
ça ne se commande pas !
Le poireau et le Maroilles : vous n’avez pas encore mariés ?!

Parce que vous cherchiez un fromage à pâte crémeuse, d’un bel ivoire … aux arômes puissants sous sa croûte orangée. le Maroilles s’imposa.

Non que le Maroilles soit fort en goût. Loin de là. C’est au contraire un fromage d’une grande délicatesse, qui plus est après cuisson. Il n’est pas rare que vous le toastiez en nappage d’un fondant de poires …

Non ! Vous ne l’avez pas encore essayé trempé dans le café … vous savez que c’est très bon, mais vous aimez trop le goût de la chicorée 🙂

DSC05193

D’où vient-il ?

 » Il doit son nom à une
petite commune de l’Avesnois où existait jadis une importante abbaye
dans laquelle furent affinés les premiers fromages MAROILLES (du nom de
l’antique village gaulois : MARO-IALO qui signifiait « Grande
clairière ».)

Une antique ordonnance « l’Ecrit des pâturages » prescrivait aux habitants des villages de Marbaix, Taisnières en Thiérache, Noyelles, et Maroilles
de convertir le lait de leurs bêtes en fromage le jour de la
Saint-Jean-Baptiste (24 juin) pour les remettre aux commis de l’abbaye
de Maroilles le jour de la Saint-Remy (1er octobre) soit près de cent jours plus tard.

En 1245 un arrêt de l’évêque de Cambrai confirmait cette ordonnance.

En 1356, la Cour de Mons rappelle la redevance du « Fromage à la vache » : « Tout
li manant et habitant ens dittes villes qui avoient vache donnant laye
devoient et estoient tenus annuellement de tout ce lait que toutes
lesdites biestes donnoient en cestienne nuit  Saint jean Baptiste,
faire fromage et ychiaux porter ou envoyer lendemain à l’église de
cescune ville Saint Humbert, u as lieux accoutumés et délivrer as comis
u députés en che cas dudit labbet, et on otel manière à cestienne nuit
el jour Saint Remy
« 

Source : www.vivrealille.com

Revenons maintenant à nos ingrédients :
_ 4 ou 5 beaux poireaux
_ 1 quart de Maroilles : le Maroilles se présente sous forme de pavés. On nomme Quart le plus petit pavé (180 grammes). Il existe aussi le Mignon (380 grammes), le Sorbais (540 grammes) et enfin le Maroilles (720 grammes)
_ Un fond de crème fraîche liquide (10 cl), mais cet ajout est facultatif
_ Poivre du moulin

La Recette  :

Préparez vos poireaux : Ôtez les feuilles extérieures et deux-tiers du vert. Fendez-les avant de les couper  en tronçons de 5 cms et lavez-les à l’eau fraîche.

Préchauffez votre four 210°

Faites cuire vos poireaux 10 minutes dans votre cocotte, pour une cuisson vapeur. Sortez le panier et laissez-les s’égoutter.

Après, c’est un jeu d’enfant …

Alternez poireaux + Fromage coupé en lamelles + poivre + un filet de crème fraîche

Enfournez, 10 minutes environ, position grill

Faites légèrement griller de belles tartines de pain complet ou aux lardons et garnissez-les de vos poireaux gratinés au Maroilles

Rustique et simple
Fort et tranquille !
Peu de crème, aucune Béchamel : Le goût et la texture unique du poireau juste relevés par une pâte parfumée.

Et c’est tout !

pot_au_feu


Une variante : Gratin de chou-fleur au Maroilles, sous son voile de paprika

Recette simplissime :

Ingrédients :

_ 1 chou-fleur

_ Un quart de Maroilles

_ Du poivre du moulin

_ 2bonnes pincées de paprika

Recette :

Lavez et coupez en fleurettes votre chou-fleur.

Faites-le cuire à la vapeur

Tapissez votre plat à gratin de lamelles de Maroilles

Déposez votre chou-fleur cuit

Terminez par de nouvelles lamelles de Maroilles

Poivrez

Faites rougir d’une voile de paprika

Enfournez et laissez cuire 20 minutes environ

DSC05284


Autres recettes au Maroilles :

La tarte au Maroilles

Filet mignon au Maroilles et à la bière


11 réflexions sur « Poireaux ou chou-fleur gratinés au Maroilles »

  1. oh la la !!!!
    ça doit être super bon. J’adore le fromage tous les fromage.je n’ai pas encore essayé le maroiles trempé dans le café mais je suis sûre que ça doit être délicieux, car pour moi c’est le camembert que je trempe dans le café, sans chicorée !
    il faut que j’essaie ta recette
    bon après midi

  2. Je maxi bave … Moi qui adore les poireaux et qui suis TRES ( trop ?? ) fromages, j’imagine déjà ça dans mon assiette. Point de Maroilles chez moi cette semaine malheureusement, il faut que je me ravitaille Bises,

  3. ah j’adore un bon morceau de baguette +beurre + maroille ….à tombé c’est trop bon et j’ai mis une photo de ce déjeuner sur mon blog mmmiiammm(suis une tite Belge)je continue ma visite sur votre blog ..bonne soirée

  4. Et encore… Et celui-ci, aussi, ne fait pas partie de mes familiers ! Et tu m’as donné le sourire à l’évocation de la tartine trempée dans la chicorée… Tu es sûre que tu n’es pas allée au ciné ces derniers temps????

  5. Magnifique… j’en crève d’envie… d’autant plus que mon déjeuner date d’il y a 6 heures… je vais devoir aller mener ma petite enquête… trouve-t-on du maroilles en terrain germanique… ??

  6. pour un peu tu me donnerais le blues du pays !! je t’ai déjà dit je crois j’ai habité longtemps avesnes sur Helpe qui est tout à côté de maroilles , j’y passais chaque fois que j’allais à Cambrai .Il y a une très belle brocante en juin , très réputée à Maroilles Et les poireaux , ça va de pair !

  7. Me voilà tout a fait comblée. J’ai trouvé mon plat pour demain. Je remplacerai peut-être le Maroilles par du Herve si le Maroilles était absent du rayon. Herve et Maroilles sont cousins germains. Croute dorée,pate molle, il pue, il est doux et excellent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.