Mon blog, mon Bled !

Mon blog, mon Bled !

Je suis restée fidèle …

A mon humour, mon Blog, mon BLED !

Mais pour tout vous expliquer, permettez-moi de vous inviter à la journée de la râlerie, chez Taka.

Exercice assez nouveau pour moi, sur le blog en tout cas, mais auquel le billet de Babeth m’a donné envie de souscrire (c’était justement hier, en remarquant combien certains sandwiches « à l’ancienne » vous enneigent avant Noël …)

Reçu dans un flyer, récemment, joli chèque fidélité (Souvent, on devient « fidèle » à partir d’un achat par an : cette si généreuse définition, à quand son extension au domaine de l’amour ?)

En finale, on me lance, un superbe et risqué : « quelques soient vos désirs, nous les réaliserons »

Il y en a qui ne savent pas à quoi ils s’engagent …

Mais trêve de rêverie car une existentielle question m’assaille :

Peut-on encore savoir écrire et travailler dans la pub ?

Dites-moi, car j’ai quelque intérêt dans cette histoire …

PS : Oui, je sais, il n’y a que moi qui lise encore ce genre de courrier jusqu’au bout … C’est bête, non ?!

3 réflexions sur « Mon blog, mon Bled ! »

  1. Tout d’abord merci de ton intérer et de ta participation sur la journée de la ralerie,ca permets de rencontrer de nouveaux blogueurs et de s’exprimer,ce qui fait du bien.Je fais un billet récapitulatif aujourd’hui,car j’ai 5 nouvelles râleries et je mets ton lien.Le 30 novembre,je récapitule toutes vos participations emmenant vers vos blogs.
    Et aussi,pour ajouter sur ton billet,la fidéle cliente ,si elle réponds pas,elle recoit une nouvelle réduc le mois d’aprés lol

  2. non, non….moi aussi je lis jusqu’au bout!…si la pub réalisait vraiment TOUS nos désirs, je ne suis pas sure qu’elle y survivrait financièrement!….ceci dit, les chèques c’est toujours bon à prendre….

  3. Des fois je me demande… Mais la pub n’est qu’un domaine parmi tant d’autres et l’orthographe comme la syntaxe se perdent ma bonne dame (et je ne suis pas à l’abri de grosses fautes…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.